LES FILMS DE NULLE PART

L’idée: 

Bien souvent, les budgets et les moyens de tournage manquent pour réaliser un film.  C’est pour cette raison qu’au lieu de louer, j’ai toujours essayé d’être indépendant et d’investir en matériel. Au début de mes projets fictions,  j'ai eu la chance d'avoir autour de moi des professionnels avec qui j'ai pu partager une énergie créative, il semblerait que mes bafouilles soient supportables. Bienvenue dans le cinéma et dans la quête de l'absolu... Mais aussi le cinéma est un métier de collaboration et d'échange ce pourquoi nous recherchons des maisons de production avec qui partager cette passion.

Auteur.

Après le montage d'un très grand projet Tv relatif à un ensemble de sujets sur la mer,  je suis rattrapé par mon gout pour l'écriture et la fiction.  Quelques scénarios plus loin, soit deux longs et trois courts, ma sensibilité semble trouver écho.  J'ai pu pousser mon imagination et retranscrire ce qui me touche et m'émeut. Mon regard sur l'âme humaine, le rapport homme-femme, l'amitié, les relations sociales, les caractères, le discours humain. Mon envie est d'offrir cette âme humaine et ces histoires sincères, sans détour avec élégance... La poésie d'un instant parfois silencieux et l'échange d'un regard furtivement partagé en arrière du viseur de la caméra.  Autour de cela, des rythmes, des sons, des ambiances et des musiques qui me touchent. Je veux aussi insister sur le partage des émotions avec les interprètes, avec ces coeurs qui s'offrent.

Réalisateur.

J'ai toujours évolué dans l'image, le son, l'écriture et la technique. Autrefois auteur de projet, la réalisation me permet d'aller plus loin et d'exprimer ce besoin d'imaginer et de conduire des choses pour créer ces mondes et ces histoires provenant de mes observations, pensées et impressions du monde qui m'entoure. J'aime aussi m'engager et agir, en un an, j'ai eu la chance de sortir un long métrage documentaire, un six minutes test autour d'un projet de long métrage fiction et participer à court métrage qui sortira cet été.

Ma sensibilité,

Mon univers cinématographique, c'est Marcel Carné avec Les enfants du Paradis, Quai des Brumes Jean Renoir avec Boudu, René Clair et La beauté du Diable, Le mépris de Godard, B.Blier, Patrice Chéreau, La Reine Margot, Ken loach, My name is Joe, La part des anges, Woody Allen, Blue Jasmine, To Rome with love, Minuit à Paris, Annie Hall, Charles Chaplin, Hitchcock,  Clouzot, Le salaire de la peur, Quai des Orfèvres, R.Benigni, La vie est belle, Polanski., Tess, Le pianiste, G.Tornatore, La légende du pianiste, Cinéma Paradisio et aussi le très génial Jaco Van Dormael. F.Ozon avec Frantz et Une Nouvelle amie et The Danish Girl de Tom Hooper et son incroyable dir photo Danny Cohen.

L’INTRUS                                                       

Long métrage

SACD 000264544 

EN RECHERCHE DE PRODUCTION

 

Le Pitch du Film:

L’Intrus, c’est un regard sur la société et sur l’individu devant l’arrivée de milliers de réfugiés provenant de divers conflits répartis dans le monde. C’est la question de l’accueil ou non et de notre attitude face à nous-mêmes. C’est la peur de l’autre conduisant au rejet et ici, l’engagement d’une femme qui veut aller plus loin en accueillant un réfugié syrien au sein de sa famille.

 

Malgré les apparences prometteuses, il y a Jean avec son caractère, et ensuite Julie, qui n’a que 22 ans et qui débarque dans un monde qu’elle appréhende. À l’arrivée de Tarek, ils seront face à eux-mêmes et devant les difficultés. La famille connaitra des tensions et le temps passera pour laisser agir cette génération souvent plus porteuse d’espoir. Alors, une nouvelle histoire débutera, une autre route aussi, mais elle sera encore parsemée d’embûches.

Le Mot du Réal: 

Un film d’actualité qui porte loin et vrai sur un sujet qui me trotte dans la tête depuis toujours, le racisme et le rejet de l’autre.

 

Lorsque j’ai commencé l’écriture de ce nouveau film, j’ai souhaité mettre en scène l’intolérance et cette peur de l’autre face au retour nauséabond du populisme. L’histoire se mettant en place, elle ne pouvait omettre les  manipulations visant à déstabiliser nos démocraties. Mais, devant l’inefficacité des politiques, la société vit des dérapages, elle marche sur le fil. De semaine en semaine, le scénario se construit et voit aujourd’hui une version plus dure, plus aboutie. Les réactions semblent unanimes, L’Intrus est une histoire qui touche.

LE VENT DU MENSONGE

Long Métrage - Documentaire

SACD 000313783

EN RECHERCHE DE DIFFUSION - PRECUT JUIN 2019

Le Vent du Mensonge, c’est l'illustration de la politique consumériste qui sous le couvert de l'écologie et de la transition énergétique, sacrifie la mer, ses richesses et son espace maritime. Au Treport, c’est la pêche côtière et durable qui est mise à mal. À terme plus de 22 zones sont concernées et avec un tel choix, un risque majeur de dégradation des tissus sociaux et économiques existants.Mon choix de la pêche côtière est voulu, car il représente parfaitement les failles de notre politique et de notre avenir. Que faut-il faire ?  Produire plus d’énergie et de biens de consommation ou préserver une alimentation saine, les biotopes, les poissons et les mammifères marins ?  La petite pêche ou pêche côtière c’est aussi 100.000 emplois directs et indirects, une chaîne qui apporte à la population une alimentation saine et économique par le possible circuit court lors de sa vente sur les quais. Ajoutons les défaillances diverses des 6 premiers dossiers, la communication mensongère et le processus de décision peu démocratique.  Mais que dire de la dimension écologique qui pose de très nombreuses questions, des points noirs comme, par exemple le circuit des terres rares visé à juste titre par les scandales qu’il développe. C’est ça notre vision de l’écologie !         

 

À l'écran, c'est la vie de tous les jours, en mer et au port avec les pêcheurs. Ils sont furieux et si leur communauté est parfois critiquée, la pêche côtière ne fait pas partie de la pêche industrielle et se pratique la plupart du temps de façon plus raisonnable voir totalement contrôlées et pérenne. Quel manque total de respect pour cette profession si dangereuse et pénible que représente cette corporation ! Les derniers aventuriers et on les sacrifie sur l’autel de projet mal pensé, pour de l’argent !  L’excuse écologique est fausse et nous le démontrons dans ce film immergé dans une communauté, une région où nos caméras ont donné la parole sans tabous à l’ensemble des concernés. Des députés, maires, présidents de coopérative de pêche, pêcheurs, associations, locaux, touristes et commerçants de divers secteurs se sont livrés sur ce point d’actualité qui les inquiète. 

Sortie entre le 15 septembre et début octobre.

LE REVE D'ALISON

Court métrage - Fiction Drame psychologique – 15’

SACD N°000218637

EN RECHERCHE DE PRODUCTION

 

PITCH.

Une histoire de couple qui ne s’aime plus.

Une famille très pesante, les conventions, le divorce, les pressions.

Un jour, le mal-être d’Alison resurgira, une lettre, un rendez-vous, mais tous ses espoirs s’effondreront ! Destins malheureux des âmes trop fragiles !

Alison ira jusqu’au bout de son Amour, jusqu’au bout du désespoir.

 

INTRODUCTION.

Les personnages, un couple vers la fin de la quarantaine, un couple modèle pour le Rotary club en plus conservateur. La famille est religieuse et à des principes ? On découvre cela au fur et à mesure du scénario. L’austérité et la tradition sont appuyées par un dialogue convenu pourtant loin de la parodie. La déco, les tableaux, l’ambiance et les tenues vestimentaires suivent. Ensuite l’ambiance est à la fois fragile, raffinée, mais sans pitié et froide.  Pour Alison, le rendu de sa vie sera de plus en plus noir et pesant, la musique suit et appuie fortement cette impression. La finale est profondément désespérée magnifique au paroxysme de l’émotion dramatique.

ÉDITH & SADI

Court métrage : Fiction - Drame familial - 22'

SACD 000240748

EN RECHERCHE DE PRODUCTION

 

 

PITCH :

C’est une famille comme les autres, un peu fragile, pas plus. Mais les derniers temps, la santé de leur petite fille de dix ans se détériore. Sadi fera une faute qui sera lourde de conséquences pour sa famille. Édith ne le supportera pas.

Le film rassemble l'équipe de tournage, un très bon casting, des figurants, décors, etc.